Auteur : Vertolaye [ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ]

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

 

Présentation : Je fais de la musique depuis pas mal d'années en diletante (guitare-claviers), tout en bossant dans la com/pub. Puis il y'a 3 ans j'ai décidé de m'y mettre sérieusement. J'utilise logic, des synthés et samplers virtuels, ainsi que la tr808, je ne touche pour ainsi dire plus à la guitare. L'équipement est minimal mais ultra instinctif. J'ai fait quelques réalisations pour la pub ou des marques (musique de la pub Audi A8 notamment, et d'autres trucs pour Clarins, Bulgari). J'ai signé un contrat avec...Labels l'an dernier à la même époque, pour un titre basé sur cette fameuse musique d'Audi, malheureusement la maison mêre EMI a finalement décidé de ne plus le sortir, alors que tout était prêt, masterisé, pour une sortie prévue mi-septembre. Je suis donc aujourd'hui à la recherche d'un autre label, ou à la recherche de la manière dont je pourrai convaincre Morvan de me re-signer, et qu'il convainque son boss d'EMI de le suivre!..mais bon c'est vraiment la crise, et il faut surtout se remotiver.. Sinon mes influences sont multiples entre K&D, Massive, Garnier ou Villalobos d'un coté (j'étais au sonar à barcelone ce WE, et ca tapait énorme Villalobos vs Ritchie Autin!!), et Dominic A ou Gainsbourg de l'autre! J'ai découvert Dominic A lors d'un concert à Marseille en 1996, et alors que j'écoutais quasi exclusivement de l'électro ou en tout cas aucune musique francaise, j'ai été emu tant par les mots, que par la façon fébrile et envoutée qu'il a de les dire, et par la profondeur triste et dépouillée de la musique. Merci pour votre initiative pour ce concours! Si vous voulez faire remixer l'intégralité de "la mémoire neuve", je suis preneur!

Démarche : Et bien comme pour le reste c'est relativement instinctif. D'abord trouver le tempo. Ensuite poser une basse qui tourne bien, un rythme appuyé, pour aller dans le sens inverse du dépouillement affiché du morceau (que je suis allé écouter après avoir déjà bien avancé de mon côté). Je me suis dit qu'il ne fallait pas toucher à la voix, ni dans le mix, eq, ni dans la découpe. Cela crée une longue plage vierge adlib vers 1'30 après le début. C'est la que le gimmick au piano est venu se caler, ambiance cinématique, et c'est la que j'ai changé toute l'instrumentation pour des sons plus rentre dedans. De la sont nés les breaks, et l'adlib, ça donne un morceau assez classique qui tournerai bien pour la version de concert! Le seul regret c'est de n'avoir pas passé bcp de temps sur le mix qui est hyper sourd, mais bon avec une petite equal vers les aigus, ça passe pas mal, ..j'espère!

CCertainsVivent @MiniMike_ @Cinq7 Belle pioche !
CCertainsVivent @MVCDLM @Killyoh Il va bien oui, merci, bientôt en studio pour la suite 😉
CCertainsVivent RT @FrancoisChe: Vincent Delerm (fidèle lecteur de @lequipe), quand il propose à Dominique A, Vincent Dedienne… de regarder du foot 😱 https…
© 2017 - Comment Certains Vivent