Concert - Comment Certains Vivent

site officiel

dominiquea tournee 2022 2023

Dominique A : chant
David Euverte : claviers/piano
Julien Noël : progs / claviers
Sylvaine Hélary ou Ludivine Issambourg : flûte (Ludivine jusqu’à fin janvier puis Sylvaine)
Etienne Bonhomme : batterie
Sébastien Boisseau : contrebasse

Jeu. 26 septembre 2002
Manosque (04)

Un petit café provisoire...
nc - 04100 Manosque
Site internet

Concert
"

Dans le cadre de deux soirées du festival des Nuits de la Correspndance de Manosque consacrées à Dominique A

 

  1. Lecture de Pierre Bergounioux
  2. Chanson inédite inspirée de Bergounioux
  3. Lecture de Stig Dagerman
  4. Tutto va bene
  5. Lecture de Dominique Fabre
  6. Je suis une ville
  7. Lecture de Marina Tsvétaiéva
  8. Tu vas voir ailleurs
  9. Lecture de Richard Morgiève
  10. Pères
  11. Lecture de Milena Jesenskà
  12. Antonia


Message posté par JC sur le forum :

Dominique A est venu à Manosque à l'invitation d'Olivier Adam qui est le directeur artistique des Nuits de la Correspondance. Olivier Adam, qui est aussi un jeune romancier passionnant dont je recommande vivement la lecture, connaît fort bien la chanson d'ici et fait le pari de donner des cartes blanches à des chanteurs. Dominique A a accepté le principe, très inquiet à l'idée de lire - la peur de "sa voix de curé" explique en boutade son ingénieur son. Il était très tenté par cette expérience qu'il avait déjà esquissé sur l'EP "l'attirance" en mettant en musique un texte de Milena Jesenskà. Au départ, il s'agissait d'une lecture de trente minutes sur fond de boucle. A l'arrivée, c'est un spectacle de plus d'une heure mêlant
lecture et chanson. Un des plus émouvants qu'il m'ait été donné de voir.

Le café provisoire est une salle très très petite (jauge de 100 je dirais) mais Dom A a refusé de jouer au théâtre car - sa classe est dans tous les détails - il ne voulait pas laisser penser qu'il s'agissait d'un concert. Seul sur scène, dans le dispositif "solo tour" - il a alterné chansons et lectures en les liant systématiquement. Il a d'abord commencé par lancer des boucles sur lesquelles il a posé un texte de Pierre Bergounioux. l'oeuvre de Bergounioux lui a inspiré une chanson inédite qu'il a enchaîné. La voix assurée, la diction claire, la violence des boucles se marient avec une pertinence implacable. Des textes de Stig Dagerman puis "Tutto va bene" que je n'avais plus entendu depuis longtemps : la magie opère. Il lit alors un extrait du dernier roman de Dominique Fabre qui porte sur "son quartier" qu'il enchaîne logiquement avec "Je suis une ville" , puis des poèmes de Marina Tsétaïeva suivis d'une version dépouillée (sa voix était particulièrement belle) de "Tu vas voir ailleurs". Le sommet de cette création est sans conteste la lecture d'un extrait de "Mon petit garçon" de Richard Morgiève. Un moment de grâce absolu. La salle en lévitation, les plus faibles (dont j'étais) en larmes à l'audition de ce texte bouleversant d'un père qui rend hommage à son fils. Je n'ai plus trop de mots là, d'autant qu'il a fait suivre ce texte de "Pères" qui est la chanson que je préfère je crois. Bon. Un de ces moments qui nous justifient. Que dire d'autre sans être à côté ? Le concert se termine par des textes de Milena Jesenskà en hommage à la source puis "Antonia" puisque le texte de cette chanson a été inspiré par un roman de Willa Cather. Il présente alors un à un les livres, avec une chaleur qui donne envie de les lire toute affaire cessante et explique ses choix. Le premier soir, Richard Morgiève était dans la salle, très ému par la lecture du Dom sans doute transcendé par la présence de l'auteur. Le second soir, il repris le même ordre en ajoutant en "rappel" une version très drôle de "Les chanteurs sont mes amis" devenue "Les auteurs sont mes amis". Il dédicace ce titre au romancier Arnaud Cathrine qui lui a soufflé l'idée. Voilà. Je ne suis pas très éloquent mais je crois qu'il s'est passé quelque chose d'important ces deux soirs. Le Dom était ravi et avouait avoir "très très envie de continuer dans cette direction". Je le souhaite vraiment. Ecoutez "Mon petit garçon sur France Culture vendredi, vous entendrez un homme. Rien qu'un homme oui mais tout un homme.

 

"

Dernières news

RT @rock_inpop: Deux heures de #dominiquea ce soir #sebastopol #lille @CCertainsVivent un concert qui fait du bien avec une touche humorist…
RT @_L_O_U: La video est en ligne. https://t.co/Daoo0tyITC "Le présent impossible" de Dominique Ané. @maisonpoesie1 Dominique A avec Lo…
Vendredi soir bien caché au cœur des Landes, près de 2h, 25 titres. Une belle générosité dès la 1ere date de la tou… https://t.co/HINQAozN8u
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner