La Féline, dans la peau - Comment Certains Vivent

 Nous avions déjà croisé La Féline, ouvrant pour Dominique A lors de la dernière tournée. Les liens se renforcent encore avec cette reprise de Pour La Peau, mise en ligne il y a quelques jours. C'est largement suffisant pour qu'on l'on s'intéresse encore un peu plus au "projet pop protéiforme" de la chanteuse et guitariste Agnès Gayraud en lui posant quelques questions.

 
 
Tes premières émotions musicales ?
Les chants andalous de ma mère, les vieilles chansons françaises de canuts et de communards interprétées par Yves Montand, la musique d'Ennio Morricone (« Chi Mai ») dans la pub pour Royal Canin qui était diffusée à la télévision française à la fin des années 80.
 
Trois mots pour définir ta musique?
Question beaucoup trop difficile. Si c'était un genre de mantra, en ce moment ce serait : cœur, forêt, transe.
 
La FélineTa porte d'entrée dans la discographie de Dominique A ?
Il y en a plusieurs : de sa veine post punk minimaliste (« Le Courage des oiseaux ») à ce que j'appellerais ses grandes chansons morales (au sens profondément humain du terme) comme « Avant l'enfer» ou «Pour la peau ». Il fait aussi partie de ses artistes qui ne sont pas seulement liés à des chansons isolées, mais à une œuvre, un chemin, ce qui est peut-être la chose la plus inspirante.
 
Pourquoi une reprise de « Pour La Peau » ?
Je ne me l'explique pas vraiment. J'imagine qu'elle a répondu inconsciemment à des interrogations que les gens traversent en amour. En même temps, le fait que la voix soit désormais féminine en changeait le sens possible, j'ai aimé cette ambiguïté. Je me suis mise en tête de la reprendre pour une première partie de Dominique à Allonnes. On avait déjà partagé la scène aux Nuits de Fourvière quelques mois plus tôt. Mais là, j'étais en solo et j'ai réalisé en la reprenant à quel point le texte de cette chanson était fort. Je l'ai adaptée de façon minimale, avec juste une petite programmation de boîte à rythme et le mouvement lancinant de la guitare, de manière à pouvoir mettre toute mon énergie dans l'interprétation. Je l'ai intégrée depuis à mes concerts en solo. Elle place la barre assez haut, c'est toujours un moment du set très intense.
 
Ton projet fou de ces trois derniers jours ?
J'ai plutôt des projets fous au long terme : des collaborations qui couvent depuis un moment qui vont bientôt porter leurs fruits. Et puis, à beaucoup plus court terme, je prépare en catastrophe une reprise de «Yassassin» de David Bowie (Lodger, 1979). On l'enregistre mardi matin à la radio, et on le sait depuis... deux jours. Il paraît que Bowie ne la jouait jamais sur scène, je me demande bien pourquoi. En tous cas, ce vrai faux «reggae turc» me ravit.
 
L'avenir, c'est loin ?
Non, c'est maintenant. Je procrastine un peu parfois dans la vie mais presque jamais quand il s'agit de faire de la musique. Je viens de terminer de réaliser le nouveau disque de La Féline, il sortira fin janvier 2017, avec un premier single dès la fin septembre 2016. Et ça, c'est demain, non?
 
 

 

 Plus d'infos sur La Féline :
https://lafeline.bandcamp.com
https://lafelinemusic.com
https://twitter.com/lafelinetheband

 


Prochains Concerts

Plus de dates >>>

RT @karimaou: En attendant le 9 mars, je me demande @CCertainsVivent. Que d'impatience de découvrir le prochain opus de #DominiqueA https:/…
12hreplyretweetfavorite
Le concert solo de #DominiqueA + @MrAdrianCrowley le 15 avril à la @philharmonie est COMPLET. Il reste encore quelq… https://t.co/fYAv50JhGj
Un petit mois avant le sortie de #TouteLatitude, CCV se prépare et fait peau neuve. Notre site est désormais adapté… https://t.co/xxSsTjrwO3