Concerts

Newsletter CCV

 

La machine à cailloux

 

« Quand on entend chanter des choses avec un peu de substance, on ne peut que s’entraîner à être un bon chanteur mort. Ce qu’on crée ne prendra toute sa mesure que lorsqu’on aura disparu. »

Lorsque, enfant, Dominique A expérimente la puissance émotionnelle de la voix, c’est avec le sérieux des « grands chanteurs ». Une gravité que l’on retrouve dans ses disques, renforcée par une écriture qui tend au classicisme. Dominique A lève ici le voile sur sa pratique musicale et sur son désir de continuer. Il rapporte de nombreux souvenirs fondateurs et livre une partition inattendue, empreinte de drôlerie, sur son état d’éternel débutant.

En 1992, le style dépouillé du premier album de Dominique A, « La fossette », ouvre une brèche dans le paysage musical en France. Le musicien est immédiatement, et malgré lui, considéré comme le chef de file de la nouvelle chanson française.
RT @MiyuDistrib: Sébastien Laudenbach a réalisé le dernier clip de Dominique A @CCertainsVivent, production exécutive de @MiyuProductions,…
7hreplyretweetfavorite
Sébastien Laudenbach, auteur du très beau clip de #TouteLatitude de #DominiqueA répond à quelques questions : https://t.co/785N8JOyek
7hreplyretweetfavorite
RT @Culturebox: "Toute Latitude", le premier clip du prochain album de Dominique A https://t.co/MBwU3BbL9Y
© 2017 - Comment Certains Vivent