Concert - Comment Certains Vivent

site officiel

Sam. 06 octobre 2001
Lyon (69)

Cabaret Baroque
Quai Charles de Gaulle - 69006 Lyon
Concert
"

Posté par "Un quidam" le 8 octobre 2001 sur le forum :

Petit compte rendu brouillon dans le but d’aiguiser l’excitation des futurs spectateurs des concerts du A.
concert à l’Elysée à Lyon (ancien cinéma porno parait-il).
concert prévu à 20 heure. Une jeune fille en première partie dont j'ai oublié le
nom et le répertoire. Vers 22 heures extinction des feux , salle pleine , chaleur intenable , interdiction de fumer, problème d’aération de la salle apparemment , (vous dégagez une chaleur! dira Dominique plusieurs fois) petite musique d'introduction (quelque part entre zorro et Arizona dream) fort judicieuse
et étonnante pour annoncer le A. (“fanfare de ronda” peut on apprendre sur la k7
distribué à la fin du concert (eh oui...).
le A déboule du fond de la salle monte sur scène et commence (si ma mémoire est bonne par “west terne” (apprend on sur la même k7 , chanson de Sapho) que j’ai trouvé sympathique à souhait avec cette phrase répété qui reste dans la tronche “tu m’fais mentir à moi même , tu m’fais mentir à moi même...”.
donc dominique seul à la guitare , plus tard , utilisation d’un sampler : boucles de guitares et même de sa voix par instant.
beaucoup de reprises des anciens Album , dans des formes nouvelles.
moments sublimes : la reprise de barbara : “j’ai tué l’amour”. “comment certains vivent”.
petit merdage (anecdote) : rythmique du sampler décalé par rapport au jeu de guitare de dominique sur “sous la neige” (si je n’m’abuse et à moins que ce ne fût voulu).
à mi concert : panne de l’effet de guitare qui donne lieu à quelques moments
d’inquiétude , dominique en profite pour balancer quelques chansons en
acoustique.
tout rentre dans l’ordre au bout d’une demi-heure.
à un moment , tentative timide du public pour chanter “joyeux anniversaire” , timide , sûrement parcque l’ambiance “agréablement tendue” (si on peut dire) ne s’y prete pas.
petit dialogue surréaliste entre dominique A et un spectateur assez grande gueule mais quand même respectueux (chose rare) qui aurait soit disant exactement le même âge que lui.
“ si vous voulez on peut vous laisser!” gueule un autre.
“non..reste” réponds le A très sérieusement avant de continuer.
beaucoup de petits échanges avec le public , souvent sympathiques ,
plus rarement , tendus , mais A à toujours le dernier mot , ce qui fait
toujours plaisir.
en résumé : concert excellent , public conquis , tonnes d’applaudissments au rappel.
dominique a “retrouvé” son vibrato subtil. toujours aussi nerveux et tendu dans l’interprétation , une vrai bête de scène , comme disent les journalistes.

“playlist” en vrac , et j’en oublie :
west terne / antonia / les enfants du pirée / les chanteurs sont mes amis / je t’ai toujours aimé / j’ai tué l’amour / le courage des oiseaux /sous la neige / l’écho / chiqué chiqué / 22 bar / le métier de faussaire / comment certains vivent / pères / ma vieille tete / encore /
et un ou 2 titres en anglais dont je ne connais pas la provenance mais déja entendu dans des concerts précédents.

En vous remerciant Bonsoir

"